4 janvier 2012

Mes résolutions du fin du monde

Coucou!

Je sais, je sais, ça fait longtemps que je n'ai pas alimenté mon blogue... Dur, dur d'être à la fois une pigiste efficace, une consommatrice compulsive de Facebook, Twitter et Tumblr, de tenir mon onglet de Favoris à jour et de bloguer d'une seule main. Mais tout va changer en 2012, j'en ai ainsi résolu! Comme il nous reste peu de temps à vivre de toute façon, vaut mieux bloguer en attendant le grand avènement!

Les débuts d'année étant propices aux récapitulatifs de toutes sortes, voici mes meilleurs souvenirs gastronomiques de 2011:

Nouveau restaurant: Le Filet

Je ne les ai pas tous essayés, il va sans dire. Plusieurs sont encore sur ma to-do-list: Bouillon Bilk, qui se trouve dans plein de tops gastronomiques, le Van Horne et le Pastaga (on m'a par contre dit que l'ambiance laissait vraiment à désirer dans ce nouveau cru de Martin Juneau). Mais j'ai essayé deux fois plutôt qu'une Le Filet, nouveau bébé des proprios du Club Chasse et Pêche, installé à l'ouest de Mont-Royal, tout près de Du Parc. Décor noir clinquant, cuisine ouverte, ambiance animée, voire bruyante, et, comme je les aime, un long bar où s'installer en solo ou en duo.

La première fois, nous étions cinq et force est de constater que la formule se prête moins bien aux groupes. C'est que le menu du Filet propose uniquement des plats de type entrée qui se divisent entre salades, cru, potages marins, marée chaude, pâtes et risottos, amphibies et terre. Diviser une petite portion de pieuvre grillée à cinq, c'est juste injuste. Surtout quand c'est trop bon et qu'on en veut plus! Car la bouffe est de haute qualité, les saveurs et textures, sublimes, les poissons et viandes, apprêtés à la perfection. J'y ai dégusté un tataki de boeuf Wagyu à tomber par terre, un risotto de crabe et asperge fondant en bouche, un tartare de thon assaisonné à point, avec son jaune d'oeuf de caille trônant royalement sur le dessus.

Ma deuxième visite, assise au bar avec une amie, était beaucoup plus adaptée à l'endroit et à la taille des portions, d'autant plus que le service est vraiment sympathique. Un des serveurs, dont j'oublie le nom, a même travaillé quelques mois au désormais fermé M. Wells, à New York, avec Hugue Dufour. Il m'a d'ailleurs confié que Dufour va bientôt migrer dans un steak house de luxe où, si j'ai bien compris, les clients pourront assister de l'autre côté d'une grande baie vitrée à la construction d'un bateau tout en dégustant leur repas. Bateau qui, une fois construit, servira pour des croisières gastronomiques... Quant à savoir si c'est bel et bien vrai, 2012 nous le dira!

Autres endroits que j'ai adoré visiter en 2011:

- Le Comptoir Charcuteries et vins: Le resto du chef Ségué Lepage (c'est pas pour me vanter, mais on est allé à la même école secondaire dans l'bas du fleuv') a été nommé parmi les 10 meilleurs restaurants au Canada par le magazine Enroute. J'ai eu l'occasion d'y avoir un dîner tard le soir (le resto est ouvert jusqu'à minuit chaque soir, bon à savoir!). J'ai adoré le décor, tout de bois, le long bar avec cuisine ouverte, le tableau noir où les plats sont inscrits à la craie blanche et les prix... mini! Encore ici, on est dans les plats de type entrée, avec une belle place faite aux charcuteries faites maison. J'y ai mangé une des meilleures salades de betteraves et fromage de chèvre de ma vie! Je ne sais pas ce qu'il leur avait fait, mais c'était sublime. Le Comptoir offre aussi des brunchs le dimanche... ça aussi c'est sur ma to-do-list!

- Les Canailles: Ce resto type buvette ouvert récemment dans Hochelaga sert une cuisine de bistro français réinventée, jouissive, très goûteuse. Un apportez votre vin à découvrir. Les brunchs valent aussi le détour.

- Le Falco: Un grand local vitré et ensoleillé, aux confins du Mile-End, une ambiance feutrée, un décor semi-industriel, semi-vintage, un divan en cuir, une grande table haute et carrée autour de laquelle déjeunent tranquillement des couples et amis... C'est ça, Le Falco. Ah, et ils servent de la cuisine japonaise simple, fraîche, qui mise sur les produits locaux et beaucoup de choix végé. J'y suis allée pour le petit déjeuner japonais du samedi et j'y retournerai sans aucun doute en 2012... mais pas pour le brunch, car le site du resto annonce qu'il n'y en aura plus... Dommage!

- Le Bisto Bienville: C'est un petit bistro, tout petit, en plein Plateau. Heureusement, il y a ce grand bar qui donne sur la cuisine ouverte, où j'ai adoré prendre place cette année. Le personnel est extra-sympathique, et le menu, à l'ardoise, varie selon les arrivages disponibles. Une vraie cuisine de marché,  conviviale, fraîchement pimpante, exécutée dans les règles de l'art. On y trouve souvent un poisson entier, servi pour deux, sans compter, durant la saison, la débile Tarte au homard (une vraie vedette: on peut même devenir son ami sur Facebook!)

- Aux vivres: Mon endroit favori de comfort food santé. Qui aurait cru que la bouffe vegan pouvait être aussi délicieuse et addictive? J'aime m'y asseoir sur les tabourets en cuir rouge au petit bar et regarder le staff faire sans interruption jus pressés et délicieux smoothies, tout en mangeant un bol Dragon!

Ma to-do-list 2012:

Il y a tellement de restaurants sur ma liste que je serais gênée de tous les écrire ici. Mais voici ceux qui se trouvent tout en haut:

- Les 400 coups
- Le Nouveau Palais
- Le Madre (pour les brunchs!)
- Van Horne
- Bouillon Bilk
- Pastaga
- Tandem (nouvel apportez votre vin dans Villeray)
- Julieta (cuisine d'Amérique latine)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire